Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 05:07

A été annoncé aux infos hier mercredi 12 octobre 2011, la prise de décision de cette commune de la région parisienne (Nogent ) d'interdire le glanage. Cette loi vient empêcher les personnes de "fouiller et ramasser dans les poubelles, ni après le marché , ni après la récolte."


Au titre du Droit de glanage, le Code Pénal (article R26) autorisait, entre le lever et le coucher du soleil, le ramassage des fruits et légumes non ramassés dans les champs et le vergers, et des objets laissés dans les rues

On peut lire aussi sur cet article de l'ancien code pénal (10) seront punis d'amende, depuis 30 F jusqu'à 250F inclusivement (...) ceux qui, sans aucune ciconstance auront glané ou grapillé dans les champs non encore entièrement dépouillé et vidés de leurs récoltes, ou avant le moment du lever ou après celui du coucher du soleil"  

 


Donc si c'était interdit dans ces cas, c'était autorisé en dehors des cas non cités.

En 1994 lors de la réforme du code pénal, cet article aurait été abrogé et précisé par le code civil article 520 "les récoltes sur pied sont des biens immobiliers, les fruits tombés, les grains, donc les restes de récoltes sont des biens meubles"

Un meuble sur une propriété privée, appartient sauf preuve du contraire au propriétaire, donc rien n'autorise à s'en emparer, ni même à pénétrer sur cette propriété privée. Rien dans la loi ne permet plus le glanage sur propriété privée.

Par contre, si les pommes du pommier de votre voisin tombent chez vous, ils sont à vous. S'ils tombent dans la rue, on a le droit de les ramasser. (le nouveau code rural ne 'occupe plus de ce genre de choses, c'est de l'ordre du code civil désormais)

(lien vers université tangente)

 

 

 


Dans notre société "moderne" actuelle qui force à jeter la nourriture à la poubelle, à produire en surplus, et de faire du consommateur un esclave endetté dépendant de la grande distribution, pour se nourrir avec des produits industrialisés, traités aux pesticides, salés, sucrés, emballés , il est interdit d'aller glaner les poubelles qui regorgent !

 

 

Les salaires n'augmentent pas , les fruits et légumes deviennent bientot un luxe tant leur prix montent tandis que les producteurs, agriculteurs ne parviennent plus à vivre décement.

Là où la nature esDive filmt généreuse, et donne plus qu'il n'en faut pour un homme, la société actuelle invente la dictature du gaspillage, de la consommation et de la "sécurité". 

 

 

On paie des vigiles derrières les supermarchés pour empécher  de récupérer la nourriture, on interdit de faire les fins de marchés, et les resto du coeur etc ne désemplissent pas! Sous prétexte de "sécurité" les superettes comme les hyper-marchés jetent la nourriture avant la date de péremption, empéchent de récupérer les aliments, se plaignent que les trottoirs sont salis après le marché...

 


 

 

 

 

Ce monde économique ne connait pas le partage, il dévore tous et toutes les ressources. IL DETRUIT LA TERRE et les hommes dans leur stratégie de survie et de création. C'est une société vorace, nocive, qui dévore NOTRE AVENIR. 

 

 


INDIGNONS NOUS!

Le mercredi 2 Novembre 2011 à Belley le Centre Social Escale   organise la projection  dans le cadre de la Semaine Internationale de la Solidarité du film DIVE de JEREMY SEIFERT (2009) qui parle de son quotidien et de ses amis dans leur "plongée" dans les poubelles et bennes des supermarchés de la ville de Los Angeles. Un film sur la mauvaise habitude des Etats-unis de gaspiller et jeter des tonnes de nourriture encore consommable... à suivre..




  


Partager cet article

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture

Présentation

  • : Le blog de j'art d'ain partagé
  • Le blog de j'art d'ain partagé
  • : Blog migré sur http://jartdainpartage.org/
  • Contact

Recherche