Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 11:00

jardinssolidaires

Suite des aventures jardinières de notre collègue RENAUD des "jardins solidaires" de Pérouge

 

Assauce des Jardins Solidaires 

La parcelle familiale

 

J’ai réceptionné, mi janvier, 120m² sur le terrain de l’Association des Jardins Familiaux de Meximieux.

L’abord peut paraître austère voire carcéral mais les jardiniers m’ont réservé un accueil cordial et j’avais déjà un voisin-copain dans la place, un ancien de la centrale qui m’aime bien, même si je suis pour lui une sorte d’hurluberlu antinucléaire.

 

Avec ce jardin on déroge un peu au principe de départ de notre association, qui était d’occuper gratuitement des terrains vacants, mais l’occasion était tentante.

Pour 10ct/m²/an, chaque parcelle dispose d’un accès à l’eau et l’électricité (en fin de journée seulement). Le règlement stipule l’interdiction des herbicides mais aussi la plantation d’arbre, y compris des fruitiers, disposition qu’il faudra que je me fasse expliquer, il insiste aussi sur l’entraide. Il faut impérativement refermer le portail après chaque passage.

 

 SensU.png

 

C’est aussi l’occasion de discuter avec des gens. Et moi j’aime bien les gens. Il y a là pas mal de vieux magnifiques, des indigènes-autochtones-du-coin, ouvriers ou chef de gare, bien de chez nous, et des chibanis, ceux qui étaient venus bosser dans les usines et les champs de la métropole, et qui ne sont jamais repartis.

Une proportion de vieux cons sans doute, et plein d’Histoire que je découvrirai au fur et à mesure en jardinant.

Moi, j’aime bien les vieux.

 

Entre autres bonnes surprises en rencontrant les exploitants des Jardins Familiaux, celle-ci :

 SHITAKE.png

 

Le gars produit des pleurotes. Ca donne terriblement envie

 

J’ai lu que de la même manière on peut produire des shiitakes. Si un lecteur de passage avait un plan pour des buches fraichement coupées de 80cm de long et 20 de diamètre, chêne pour le shiitake ou autre feuillus (hêtres, peupliers et saules de préférence) pour les pleurotes, qu’il n’hésite pas à m’en faire part via les commentaires sur ce blog

 

Mais en adhérant aux jardins familiaux, j’avais aussi une autre idée derrière la tête.

 

Les parcelles sont cultivées de façon très traditionnelle par les anciens et les plus jeunes. Chaque cm² y est scrupuleusement et mécaniquement débarrassé de toute adventice, et la terre, consciencieusement retournée plusieurs fois par an. Du coup la vie du sol semble y être quasiment inexistante.

 terrenue-copie-1.png

Hors, depuis un an, avec les potes des Jardins Solidaires, on a tellement lu, vu et entendu sur les techniques de jardinage (et agriculture) sur sol vivant, la culture sur buttes, le BRF, les jardins forêt et autre concepts de permaculture (on pourra peut être faire un post pour lister toutes ces ressources), qu’à l’automne dernier nous nous sommes lancé dans plusieurs expériences de buttes au "laboratoire" et au "jardin du lavoir".

Là, sur cette grande page blanche, d’environ 11m sur 11 c’est encore autre chose. Tout est possible et j’ai une idée assez précise de ce que je veux faire. Mon prédécesseur ne m’a laissé que quelques fraisiers, des poireaux, 2 rosiers et une surface uniformément plate a peine colonisée par quelques herbes rases dont je ne connais pas les noms.

La terre est argileuse d’une belle couleur. Elle est très compacte au début, mais devient plus sableuse quand on se rapproche du Longevent qui déborde sur les parcelles tous les 110 ans. En bordure du ruisseau, elle est même très agréable à travailler, le coin idéal pour les légumes racine (mais ce n’est pas mon plan de culture).

Le plus difficile sera sans doute de faire face au scepticisme de mes voisins qui doivent me prendre pour un fou… ce qui n’est pas forcément désagréable.

 

Le temps de piqueter le terrain pour laisser des bordures de 50cm et de tracer les contours de buttes d’environ 120cm sur 6m, je laisse le terrain s’assécher un peu, et début mars je commence à décaisser les allées.

 terre1

A la bêche plate la tâche est assez aisée. Un conseil pratique pour les collègues qui se lanceraient dans l’aventure : décaisser des allées beaucoup plus large qui seront ensuite partiellement comblées par le tombant des buttes. J’avais respecté scrupuleusement mon piquetage et je me suis retrouvé avec des falaises qu’il a fallu que je casse.

 

Problème, il va me falloir assez de matière pour pailler l’intégralité des buttes et des allées.

 

Un copain, agriculteur bio à St Eloi (http://fermedesteloi.blog4ever.com/), m’a cédé six bottes de pailles et 5 poubelles de 80l de fumier composté.

Super matos, mais ça ne va pas faire le compte. Alors j’ai contacté les services techniques de la Mairie de Meximieux. Le responsable des espaces verts, un gars sympathique qui plante des massifs de fruits rouges en bordure des parking et des blettes sur les ronds points, m’a promit 2 mètres cube de broyat d’élagage de platanes. Mais il semble ensuite m’avoir oublié.

Heureusement, entre temps, mon Claude avait, lui aussi, discuté avec les gars des espaces verts de Pérouges et je découvre un matin un tas de plusieurs mètres cube de broyat (assez vert et qui a commencé aussitôt à micoser et composter) déposé en bordure du laboratoire.

Ca suffira largement pour les deux parcelles.

Sièges arrières ôtés, mon vieux scénic peut contenir 5 poubelles, c’est parti pour quelques rotations.

 

 terre2

Paille, BRF, compost et des piquets de récup qui serviront plus tard

dans les bordures, notamment pour les chouchoutes.

 

Au programme cette année : 2 planches de milpa avec une variété de maïs ancien des Dombes, 2 planches de pommes de paille en association avec du lin, des haricots nains et de la datura, des hypothétiques chouchoutes de l’Ain (ou chouchous, ou chayottes, ou cristophines ça dépend du coin de la planète où on les cultive, si ça marche il faudra leur trouver un nom local) et des buttes mélangées. Je vous raconterais ça plus tard.

 

A+, Renaud.

      buttes1

En haut à gauche les buttes (et en bas à droite) à peine formées des mottes de décaissage.

buttes2

 

A l’arrière plan les trois premières buttes nord-sud paillées

et à l’avant plan une butte est-ouest en cours de réalisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté jardin

Présentation

  • : Le blog de j'art d'ain partagé
  • Le blog de j'art d'ain partagé
  • : Blog migré sur http://jartdainpartage.org/
  • Contact

Recherche