Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 10:05

fse-florence 0205 7023Atelier : "Food sovereignity meeting on land grabbing and land tenure"

 

Le Président et la secrétaire de j'art d'ain partagé  sont allés au 10 ème Forum Social Européen à Florence en Italie, dans le cadre de la souveraineté alimentaire. La sécurité alimentaire est menacée par les lobbys de l'agroalimentaire, par l'urbanisation, et par la destruction des terres agricoles. C'est dans cette optique que les intervenants ont rappelé l'importance des initiatives des petites associations locales.

 

Mais ces actions locales ne suffisent pas : il est nécessaire d'avoir une politique d'accès à la terre. Cette politique doit être mondiale. Au sujet de l'agriculture, on ne devrait plus parler de commerce mais de droit fondamental.

 

fse-florence-0207_7025.JPG

 

Un intervenant rappel dans le forum, l'accaparement des terres pour des projets inutiles comme le Lyon Turin ou l'aéroport notre dames des Landes où ont eu lieu ces dernières semaines des expulsions. Des centaines d'hectares de nature et de terres agricoles risquent de disparaitre. L'intervenant rappel l'urgence de la lutte contre l'artificialisation des terres.

 

Vandana Shiva (Inde) qui dirige la fondation " recherche  pour la science, les technologies  et les ressources naturelles", physicienne (prix nobel de science) et fondatrice de Navdanya (lien), association de défense des petits paysans indiens, rappelle que la souveraineté alimentaire est nécessaire pour défendre la liberté et la démocratie.

 

fse-florence-0213_7030.JPG

 

Elle souligne que les OGM sont une catastrophe pour cette souvraineté dans le fait que les graines sont stériles, et que les paysans deviennent dépendants des firmes agro-industrielles parcequ'ils doivent, pour avoir des semences, payer des droits ou racheter des graines à chaques fois. Alors c'est ainsi que les paysans augmentent leurs dépenses, sans augmenter leurs revenus et au contraire, ils se retrouvent de plus en plus endettés et donc prit au piège: Dans l'incapacité de payer leurs dettes, ils se suicident. 270 000 paysans se sont déjà suicidés à cause de l'endettement.

 

La question des semences est cruciale. Et maintenant, les états sur les conseils de l'agro-lobbi tentent de criminaliser les paysans qui produisent leurs propres semences. La souveraineté alimentaire est quelque chose de très important car elle est à la base de notre liberté. 

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 11:22

 

Article d'Oxalis (lien) :

 

Dans la continuité des poêles de masse, David s’attaque à l’autonomie énergétique dans la maison :

« La maison du Kilo-Watt est un habitat témoin et d’expérimentation visant à promouvoir les économies d’énergie et la production d’énergies renouvelables.

Un KW correspond à la consommation électrique quotidienne de ce foyer (contre 50 en moyenne nationale) pour tendre vers un confort « moderne ».

Les principes de base sont ceux décris par l’association Néga-watt, mais à échelle individuelle :

  • Efficacité énergétique : choix d’appareils performants.
  • Sobriété énergétique : traque au gaspillage, on utilise ce dont on a besoin.
  • Production et utilisation d’énergies renouvelables : l’énergie provient du bois, du soleil, du vent et/ou de l’hydraulique.

Si chaque maison consommait 5 Kwh/jour, notre parc hydraulique, éolien et photovoltaïque pourrait subvenir à l’habitat en France.

La démarche

La maison du Kw est déconnectée du réseau par choix : « Produire sa propre consommation est la meilleure école pour apprendre à la quantifier ».

Du fait de la basse consommation des appareils, la production électrique est amplement couverte par 2 panneaux photovoltaïques classiques.

Le chauffe-eau solaire et le poêle de masse subviennent aux productions thermiques (eau chaude et chauffage).

Un lieu d’expérimentation…

Les systèmes de production énergétique du lieu évoluent constamment et sont testés par notre petite famille.

Une vedette de la maison, la cuisinière-bouilleur de masse « Szumilette », a pour vocation de tester divers échangeurs, et prochainement de participer à la production électrique grâce à des modules Peltier.

En plus de ses multiples services énergétiques, elle est la meilleure alliée du cuisinier.

A ses cotés, un emplacement est destiné à la construction/démontage de poêles à accumulation de façon à élaborer de nouveaux modèles et à les comparer dans des situations identiques.

…et de transmission

Ces poêles sont maçonnés en terre et construits à l’occasion de stages.

Les systèmes testés et présentés à la maison du Kw se veulent accessibles au plus grand nombre, c’est à dire simples et économiques à réaliser.

Les techniques sont présentées à l’occasion de stages organisés par l’association Oxalis. »

du 16 au 18 novembre 2012 Visite " crémaillère" de la maison

Un blog vous permet de suivre les évolutions du lieu et les essais permanents de David.

 

http://maisondukilowatt.blogspot.fr/

 

 

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 07:55


Rectification : conséquences de la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne sur l’affaire Kokopelli c/ Graines Baumaux

Nous lisons un peu partout que la Cour aurait condamné Kokopelli à payer 100.000 € de dommages-intérêts, ou qu’elle lui aurait fait interdiction de commercialiser ses semences. Ce sont des interprétations erronées de nos précédents communiqués ou des extrapolations hâtives du contenu de la décision : la Cour ne s’est pas prononcée sur le litige particulier entre Kokopelli et Baumaux. Elle n’a fait que refuser d’invalider certains aspects de la législation européenne sur le commerce des semences. Le dossier repart maintenant vers la Cour d’Appel de Nancy et il sera plaidé dans le courant du mois de mars 2013.

C’est devant cette juridiction, nationale, que Baumaux réclame 100.000 € de dommages intérêts et la cessation de nos activités, sur le fondement de la concurrence déloyale.

Nous allons devoir réorienter notre défense, mais le combat continue. Merci de votre soutien pour cette nouvelle étape. 



Au sujet des pétitions

De nouveau, un grand merci à toutes les amies et à tous les amis de Kokopelli qui tentent de nous aider par tous les moyens possibles. Cependant, nous réitérons notre avertissement quant aux pétitions qui circulent sur internet : Kokopelli n'en cautionne aucune. La récente pétition signée par plus de 50 000 personnes sur Change.org a pour objet de faire pression "sur le Président Hollande afin que la condamnation de Kokopelli soit annulée". Quelle condamnation ? Dans le procès intenté par la société Baumaux, l'appel au Tribunal de Nancy sera jugé en 2013. 

Nous renvoyons les amis de Kokopelli vers notre communiqué "Les Pétitions : les psychopathes prédateurs s'en torchent leur barbecul !". Avaaz est une organisation de l'opposition contrôlée qui a, par exemple, fait campagne en 2011 pour la "no-fly zone" au-dessus de la Libye et qui est donc complice des criminels qui ont "libéré" la Libye en massacrant 50 000 civils Libyens sous les bombes "libératrices" à uranium appauvri. Ces organisations ne sont que des usines à pétitions dont la mission est de collecter des adresses e-mails et, tout comme Facebook, de ficher les militants. Restons vigilants.



Conférence de presse de Vandana Shiva à Paris

Nous avons participé à la conférence de presse de Vandana Shiva, organisée par la Fondation France-Libertés, au cours de laquelle notre amie Vandana a présenté son "Alliance Planétaire pour la Liberté des Semences" à laquelle Kokopelli se joint avec un extrême plaisir.



Journées d'action du 16 octobre 2012

En lien avec le lancement de l'Alliance Planétaire pour la Libération des Semences, Vandana Shiva avait proposé le 16 octobre 2012 comme journée d'actions internationales. L'Association Kokopelli a participé à une manifestation en face du Sheraton à Bruxelles où se réunissait l'ESA (European Seed Association, sous contrôle de la mafia semencière) pour sa rencontre annuelle. Ce fut une journée très intéressante d'un point de vue symbolique puisque, ce jour même, le commissaire de la DG Sanco (dont dépendent toutes les directives Européennes sur la commercialisation des semences) a démissionné pour cause d'affaire de corruption. La chasse aux prédateurs est ouverte !

Regardez la vidéo en cliquant ici 

OGMs ou la science contre la démocratie

Un article de Jean-Pierre Berlan en relation avec les récentes recherches du Professeur Gilles Séralini. A quand les Tribunaux des Peuples pour juger la clique de criminels déments qui détruisent la biosphère et l'humanité ? : Monsanto, Syngenta, Bayer, Basf sans oublier tous leurs alliés, les banskters...

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 09:19

divers-0079_6613.JPGUne cinquantaine de personnes étaient présentes pour la conférence sur les dangers de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures liquide et gazeux le 13/09 fait avec la participation du collectif stopforages bugey sud au soir à la maison des sociétés à Belley. Cette conférence rentre dans le cycle de la semaine bio et locale avec comme point d'orgue la conférence de l'agronome Marc Duffumier le 18 09 à l'intégrale.

 

2 intervenants étaient avec nous lors de cette soirée notamment Christine Monnet du collectif du Haut Bugey qui nous a parlé des forages pétroliers qui se sont déroulé en 1989/90 à Corcelle et Lantenay et qui ont entraîné la pollution d'une source qui alimentait l'eau potable de la commune d'Outiaz, commune voisine de Lantenay. 

 

Rappelons que Belley, avec le petit Bugey et la Chautagne font parti du permis des Moussières qui est déjà accordé.(lien)

http://www.collectif-haut-bugey.com/

 

La soirée a commencé par le passage d'un film sur les permis d'exportation et d'exploitation en Suisse romande. Nous avons pu constaterque la suisse aussi est constelée de permis de gaz de schiste (la fracturation hydraulique a délà été employée sous le Léman pour de la recherche).

 

Puis nous avons pu parler des recherches et des permis qui nous touchent localement pour évoquer la fragilité de notre resource en eau potable dans l'environnement Karstique, c'est à dire composé de roche calcaire. C'est environnement fait que notre sous sol est un gruyère et qu'il y a des interconnexions entre les différents réseaux d'eau souterrains. L'exemple de la rivière du Groin à Artemare est emblematique : c'est la résurgence d'une rivière souterraine d'au moins 40 km (très peu connu) suivi d'un très beau canyon. (on peut voir à cette endroit la complexité du milieu souterrain). L'eau est un bien commun.

 

divers-0080_6614.JPG

 

La modification du code minier de juillet 2011, si il a permis l'abrogation de 3 permis (sur plus de 50 existants) a surtout été fait pour détruire la mobilisation contre les gaz de schiste car dans le même temps, cette modification a accordé au entreprise d'exploitation des hydrocarbures de nombreuses facilités tant au niveau fiscale qu'environnementale.

 

L'abrogation de 7 permis sur plus de 50 que compte la france n'est pas une avancée dans la lutte contre les gaz de schiste mais plutôt un effet d'annonce destiné à affaiblire la mobilisation. les collectifs contre les gaz de schiste maintiennent leurpression et nous invitent à manifester le 22 septembre à Aix les bains, soit 10h devant le cinéma le Victoria soit à 13h30 devant la Mairie. (lien)

http://www.collectif-haut-bugey.com/actualite/journee-internationale-contre-les-forages-le-samedi-22-septembre-2012-a-aix-les-bains

 

logo2RBJ

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 07:44

divers-0068_6602.JPGUne 20e de personnes étaient présentes à la conférence donnéepar Mr Claude Roth de L'ANPCEN (lien) pour connaître les conséquences de la pollution lumineuse sur les écosystèmes mais aussi sur nos...économies.

En effet, la prolifération de l'éclairage qui est allé de pair avec l'expansion des villes fait qu'il n'existe presque plus de zones où l'obscurité est totale. Ce qui a des conséquences sur la faune et la flore. L'éclairage urbain est ainsi devenu la 2e cause d'extinction des insectes après l'épandage des pesticides.

 

Pour faire un lien avec l'agronomie (semaine bio et locale), il est important de savoir que la pollution lumineuse perturbe la photosynthèse qui a besoin de la nuit pour effectuer son cycle complet (phase sombre de la photosynthèse).

 

Si le coût environnemental est important, celui énergetique et financier ne l'est pas moins (lien). La consommation électrique de l'ensemble de l'éclairage urbain français, 1,2 millions de watt/h correspond à la moitié de la production électrique des barrages du Rhône ou celle d'une tranche nucléaire.

 

 La maintenance de ce réseau est énorme (environ 50 euro par candélabre). La facture énergétique est de 400 milliards d'euro auxquels il faut rajouter 800 milliards de maintenance, ce qui nous fait une facture de 1,2 milliards d'euro seulement pour l'éclairage urbain!

 

divers-0073_6607.JPG 

Les solutions pour parer à ce problème sont nombreuses :

-Déjà optimiser les points lumineux et éviter les candélabres qui éclairent autant le ciel que le sol.

-Supprimer les points lumineux inutiles ;

-Mettre des détecteurs de présence. Les lampes qui émettent des ultraviolets sont très nocives pour les insectes qui sont réceptifs à ce spectre.(les LEDs sont à bannir).

-Enfin, limiter l'expansion urbaine des petits lotissements et zones commerciales suréclairés.

 

Déjà plusieurs communes ont fait la démarche et bientôt nous esperons que les villes et villages de l'Ain participeront au concours des "villes et villages étoilés" (lien)

 Logo_VVE.jpg 

 

 

lien vers le site de l'association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne : 

http://www.anpcen.fr/WD140AWP/WD140Awp.exe/CONNECT/ANPCEN_site14?_WWREFERER_=&_WWNATION_=5

 

lien vers l'article du Progrès :

http://www.leprogres.fr/ain/2012/06/19/le-cout-astronomique-de-l-eclairage-public

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 12:07

Après Pierre Rabhi à Belley en 2011, cette année grâce à nos partenaires producteurs locaux BUGEY COTE FERME et la réserve des  Marais du Lavour ,

nous accueillerons  une autre grande figure de la démarche agro écologiste contemporaine:

MARC DUFUMIER

Dufumier_photo-165x250.jpg

 

MARDI 18 SEPTEMBRE 2012 A l'INTEGRAL de BELLEY (01300)

 

Marc Dufumier est professeur émérite d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech (Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement).

Il est membre du Comité de veille écologique de la Fondation pour la nature et l’homme (FNH) et a milité dans diverses associations de solidarité internationale.

Il a notamment réalisé de nombreux séjour dans les pays du Sud (Mexique, Guatemala, Salvador, Nicaragua, Costa Rica, Haïti, République Dominicaine, Dominique, Sainte Lucie, Grenade, Venezuela, Équateur, Pérou, Chili, Brésil, Argentine, Algérie, Mauritanie, Sénégal, Mali, Niger, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Cameroun, Burundi, Congo, Namibie, Afrique du Sud, Madagascar, Mongolie, Cambodge, Laos, Vietnam, Thaïlande, Indonésie, Philippines, etc.) en appui à des politiques de réforme agraire, des programmes de sécurité et de souveraineté alimentaire et des projets de développement agricole et rural.

mal-bouffe-au-nord.jpg

C'est à l'occasion de la publication de son dernier livre "FAMINE AU NORD ,MAL BOUFFE AU SUD"que Marc Dufumier vient à Belley pour s'adresser au grand public.Car pour lui il y a Urgence, la mutation vers l'agriculture biologique prends du temps et les déséquilibres agricoles actuels vont aller en s'accentuant.

 

Dans son livre il dénonce les folies de l' agriculture mondiale et montre qu'une alternative crédible est déjà à l'oeuvre: l'agriculture biologique.

En 2050, les neuf milliards d'êtres humains qui peupleront la planète pourront se nourrir...grâce à l'agriculture biologique.

L'agriculture "moderne" sous le modèle " productiviste" nous amène face à un dysfonctionnement majeur de ses systèmes: famines, mal bouffe, dégats environnementaux, désertification des campagnes, tel est le bilan désatreux de nos systèmes agricoles éxagérement spécialisés, mécanisés, "chimisés". Dans l'inconscient collectif seule cette agriculture "moderne" était capable de "nourrir la planète" hors le constat est sévère: non seulement les paysans ne sont plus rémunérés correctement, hésitent à se nourrir de leur production, s'endettent, s'appauvrissent, dispraîssent...

La conversion à l'agro-écologie est une solution plus viable pour l'agriculteur, sa santé, son métier, pour le consommateur, gagnant tant par la qualité des produits que pour le respect de l'environnement et de la santé des générations futures.

Contrairement aux idées reçues , l'agriculture ainsi pratiquée dans le respect de l'homme et de l'environnement garantie et améliore les rendements: le bio est une urgence .

L'insécurité environnementale, insécurité géopolitique: il n'y a plus de temps à perdre pour remettre l'agriculture sur les bons rails!

 

A Belley, preuve en est de cette initiative, les producteurs, agriculteurs locaux sont moteurs de l'économie locale et nous invitent une fois de plus à partager     cet EVENEMENT EXEPTIONNEL que la conférence de MARC DUFUMIER avec une semaine d'animations  et festivités diverses pour cette occasion.


Le vent en poupe les producteurs  Bugistes sont à l'avant garde !

VIVE LA TERRE!

 

 

Bibliographie:

 

  • Famine au sud, malbouffe au nord, 2012

  • Agricultures africaines et marché mondial, Fondation Gabriel Péri, 2007

  • Agricultures et paysanneries des tiers mondes, Karthala, 2004

  • Les projets de développement agricole, manuel d'expertise, Karthala, 1996

  • Les politiques agraires, Collection Que sais-je ?, Presses universitaires de France, 1986 (épuisé)


Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 07:45

 En 2005  quelques passionnés de permaculture Britaniques se lancent dans une aventure très intéressante.."l'histoire de la ville en transition"...

Il est dificile aujourd'hui de préserver les terres agricoles face à l'expansion immobilière, c'est presque une résistance à contre courant à l'heure où tout à chacun rêve de voir son terrain en friche devenir constructible à coup de millier d'euros...

 jardin 0335

L'histoire des jardins partagés est étroitement liée avec le développement de nos grandes villes: Le concept s'importe des Etats UNis, touche le nord de la France  depuis une 20 aine d'années.

Les jardins partagés sont là pour répondre à une demande croissante de nature des habitants de quartiers urbains, et à la raréfactions des jardins "ouvriers" ou jardins familliaux .

ils sont souvent petits mais productifs, et c'est  en plus du ras le bol du bitume et béton mais aussi l'envie de renouer avec la terre et la société, qui incite des gens motivés et souvent bénévoles à organiser des fêtes, des actions pédagogiques, et des évènements culturels dans ces lieux.

automne 0478

Un des buts de notre association est donc de permettre  une réflexion sur quel développement urbain nous voulons pour nous et nos enfants?

-L'extension à n'en plus finir des lotissement et des réseaux routiers pour les relier à un coeur de ville qui se vide?

-Densifier , réhabiliter le coeur de ville, comment?

-Les habitations sociales en immeuble comment les gérer dans leur développement, amélioration pour que les habitants vivent mieux ENSEMBLE ?

 -Les espaces verts doivent t-ils se transformer en parkings pour permettre à toutes ces voitures de se garer?

-Comment gérer les voitures justement et les déplacements au sein de la ville dans son développement économique et social?

 

Le paysage est étroitement lié avec notre manière de penser, notre mode de vie, notre culture..

C'est un peu la géographie de notre espace intérieur qui se dessine

(ou celui de notre société diront des Roland Barthes, Levis Strauss..)

 

L' aventure de la  " ville en transition" (lien)  sur les traces de ces Britaniques en 2005  nous donne donc des pistes de solutions locales pour conçevoir une ville "autrement"  plus adaptée à notre envie d'épanouissement de notre qualité de vie dans le respect des ressources naturelles; 

La ville en transition offre aux communautés locales la possibilité de reprendre leur destin en main et aux individus de renouer entre eux des liens enrichissants. L'idée est d'engager sans attendre  la transition vers une société peu émettrice de gaz à effet de serre et peu dépendante du pétrole.

Des villes en transition existent déjà dans le monde sous diverses formes . C'est donc possible! 

Voir le dossier du magazine "SILENCE" sur ce sujet à télécharger sur ce lien

silence365


Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 22:12

 tav 0229

 La journée internationale

des LUTTES PAYSANNES ET DEFENSE DES TERRES AGRICOLES

  Cette journée est organisée mondialement depuis 15 ans par Via Campesina (Confédération Paysanne en France) suite au massacre de paysans brésiliens du 17.04.1996 

 Pour en savoir plus :

Télécharger l'Appel de la condération paysanne:

" refusons le gaspillage des terres agricoles, agissons localement.."

 Plus d'infos : 06 08 83 52 69 

fleurcouleur

 A l'occasion de cette journée des rendez vous à ne

pas manquer:

-Sur France 2 à 22h40 le documentaire "la mort est dans le près" (vidéo bande annonce)

-Manifestation à Chambery de 18h30 à 20h au Parc Verney , près du palais de justice, avec pique nique (rabattement sous les Halles s'il pleut) programme:

 

Pour marquer notre solidarité aux Paysans luttant pour la Terre et pour

la vie en France et ailleurs

Pour être témoin de nos offrandes à la Terre et engager un nouveau

rapport à celle et ceux qui nous nourrissent

Parce que la Terre est menacée et que nous le sommes tous

Nous pouvons nous regrouper avec nos organisations, partis, associations, syndicats. Fanions et bannières acceptés, mais nous en ferons une «forêt » solidaire et colorée, plantée à côté du groupe. Et, à côté de cette forêt, au son des tam-tams ;Nous ouvrirons un champ de paroles et d'offrandes partagées, que chacun nourrira avec ce qu'il veut ou peut apporter : poème,danse, texte, intentions ….., avec la simplicité de ceux qui chuchotent; des « petits peu », en partageant équitablement les interventions .

« Même si l’on peut peu,

beaucoup de petits peu font beaucoup ». V. Havel


Faites passer dans vos réseaux. 

Garden


Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 08:13

Voici le communiqué de presse d' ALLIANCE "paysans écologistes et consom'acteurs" de Decines-Charpieu (lien mappy)


Nous sommes solidaires des citoyens qui luttent contre ce projet et appelons les acteurs des réseaux AMAP à se mobiliser pour le maintien des fermes menacées

Nous sommes solidaires des paysans qui refusent de capituler.

Nous seront présents le

jeudi 29 mars à 9h15 à la mairie de Chassieu 

(à coté de Charpieu)

pour un rassemblement de soutien

aux paysans menacés d'expropriation.

 

contact@alliancepec-rhonealpes.org

04 78 37 19 48

 

 

decines-charpieu-com-de-presse.jpg

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 08:11

20.01.12-non-aux-OGM 0146

Suite à l'appel des apiculteurs en colère à se rassembler  vendredi 20 janvier à 10h devant les locaux du siège de MONsanto à Bron , 300 personnes ont pu manifester leur mécontentement et soutenir la lutte des apiculteurs contre le ravage de la biodiversité et la menace de contaminer le miel par le MON 810


.20.01.12-non-aux-OGM 0116

POUR LE DROIT ET LA LIBERTE DE BUTINER SANS OGM

Abeilles ou OGM, il faut choisir. Coexistence impossible

Suite à la suspension du moratoire sur le Mon810, le gouvernement a annoncé qu’il allait

réactiver une nouvelle clause de sauvegarde, mais sans prendre les mesures nécessaires

pour interdire tout semis de maïs au printemps 2012.

Les apiculteurs seront les 1ères victimes de cette incohérence. Le Mon 810 n’est pas

autorisé pour l’alimentation humaine. L’apiculteur sera rendu responsable de la pollution

des miels par du pollen de Mon810 (décision de la Cour de Justice européenne du 9

novembre 2011. Ces miels et pollens ne sont pas commercialisables en Europe

aujourd’hui. Déjà en Espagne, la culture de 90000 ha de Mon 810 plonge nos collègues

apiculteurs espagnols dans le désarroi.

 

Une disaine de  conseillers régionnaux étaient présents (Europe Ecologie les Verts) pour soutenir le mouvement.

20.01.12-non-aux-OGM 0135

La  pétition à signer et à faire signer sur

WWW.OGM-abeilles.org

 20.01.12-non-aux-OGM 0150

 "MONSANTO DEGAGE!"

Président des j'art d'ain partagés au pique pique

20.01.12-non-aux-OGM 0151

20.01.12-non-aux-OGM 0152

Pique nique conviviale sans OGM

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté combats écologiques

Présentation

  • : Le blog de j'art d'ain partagé
  • Le blog de j'art d'ain partagé
  • : Blog migré sur http://jartdainpartage.org/
  • Contact

Recherche