Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:37

Cette année l'association j'art dain partagé s'est  associée avec le collectif belleysan , les artisans du monde pour porter une soirée exeptionnelle projection -débat  à Belley .

 

MERCREDI 6 NOVEMBRE 2013 à 20H30

MAISON DES SOCIETES

(98 rue de la république, BELLEY 01300)

 

"Cultures en transition" DE NILS AGUILAR

 

Cultures-en-transition.jpg

Le film nous touche tous , aujourd'hui , dans une société en perte de repères, où le consommateur ne trouve plus son compte ni dans l'alimentation agro industirelle, ni dans les questions de sécutité alimentaire lié aux nombreux  traitements subit par nos aliments, ni dans les valeurs et aspirations sociales du modèle en place...

Cultures en transition est un film positif ,une ouverture sur ces "alternatives de vies" qui existent et qui marchent en france et dans le monde.

C'est avec plaisir que l'association j'art dain partagé permet aux habitants de l'Ain de lancer le débat sur ce que nous pouvons faire localement, comment être actifs de cette" transition", et peut-être le sommes nous déjà sans le savoir, quelles villes à taille humaine voulons nous: plus de béton ou plus de jardins ? ..

 

Avis : Film bien construit, agréable à regarder et positif, basé essentiellement sur des exemples très différents en Europe et à Cuba qui invitent à la réflexion sur la transition énergétique et la nécessaire relocalisation de l'économie et de la production agricole. Il introduit aussi plus globalement la question de la résilience des communautés et de l'autosuffisance alimentaire, ce qui est totalement d'actualité dans le contexte de crise économique en Europe. Plusieurs pistes d'alternatives sont présentées (permaculture, agro-foresterie...). Ce film est exactement dans la thématique ALIMENTERRE 2013,(lien)  

 

c'est une bonne base pour réfléchir sur les modes de production et de consommation au Sud comme au Nord, en lien avec le développement urbain notamment. L’exemple de la naissance du réseau « Villes en transition » valorise en plus les initiatives créatives autour de nouvelles dynamiques sociales et solidaires.

Particulièrement adapté pour les lycées agricoles

 

Synopsis du film :

A Cuba, en Angleterre, en France, la transition culturelle est en cours vers un futur dépassant l’insécurité alimentaire et les désastres écologiques.

Le film donne à voir des alternatives répondant à la triple menace du changement climatique, de la raréfaction du pétrole et des crises économiques.

 

Les solutions sont simples, modiques et écologiques. Du balcon-potager à l’agriculture nationale, elles favorisent les économies locales, les liens de voisinage, la résistance aux chocs extérieurs et la libre diffusion des savoirs. La transition n’est pas une révolution mais une évolution, inspirée de notre histoire. C’est un projet convivial à l’opposé de l’exploitation industrielle. L’agriculture y devient la clé de voûte de la culture.

 

Voir la bande annonce du film:

 

 

Programme du Mois de l'Economie Sociale et Solidaire en Bugey

Novembre 2013

 

1/ Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale à Belley

(du 16 au 24 novembre) à inscrire dans la communication autour du mois national de l’Econome Sociale et Solidaire en novembre.

 

Mercredi 6 novembre

A 20 Heures 30, Salle 1 de la Maison des Sociétés, 98 Rue de la République à Belley

 

Soirée débat avec des intervenant de « ville en transition » et j’art d’ain partagé autour du film « Culture et Transition »

A cuba, en Angleterre, en France le film propose des alternatives répondant à la triple menace du changement climatique, de la raréfaction du pétrole et des crises économiques et ses implications sur l’insécurité alimentaire et les désastres écologiques.

 

Proposé par les Jard’Ain Partagés et Flam’ent Vert

 

Mardi 12 novembre

Ciné-rencontre «Enfants Valises» en présence du réalisateur Xavier de Lauzanne

A 20 Heures au Cinéma l’Arlequin – Prix d’entrée : 5 € 70 -

Originaires de différents pays du Maghreb et de l'Afrique noire francophone. Âgés entre 14 et 16 ans, ces adolescents ballotés d’un continent à l’autre font leurs premiers pas l’école de la République. En France, l’école a pour obligation d’accueillir tous les mineurs de moins de 16 ans, français ou étrangers, en situation légale ou non. Pour ces jeunes migrants, elle incarne un espoir de stabilisation et d’intégration mais ce nouvel environnement  qu’ils découvrent au fil des jours set très différent de celui dans lequel ils ont grandi.

Proposé par Cinéfil, CCFD-Terre Solidaire, le Secours Catholique, le Secours Populaire

 

Les vitrines de la solidarité

Venez découvrir les vitrines solidaires du Secours Catholique, rue Saint Jean et de la librairie

« Entre Parenthèses », rue Saint- Martin à Belley

Proposées à Belley par le Secours Catholique et la librairie « Entre Parenthèses » 

Contact : Nicole NOEL, Présidente de l’association intermédiaire AVENIR,

Tél : 04.79.81.47.84

 

2/ Association Terres Fermes à Belley

Terres-fermes est une association qui met en relation des producteurs locaux avec des consommateurs du secteur de Belley.

Le but de l’association est de soutenir une agriculture locale et respectueuse de l’environnement en garantissant au consommateur des produits sains toute l’année. Ces produits viennent de jeunes agriculteurs installés depuis peu dans la région de Belley.

Le contrat est une garantie pour chacun : le producteur de prévoir et d’écouler sa marchandise, le consommateur d’être approvisionné avec de bons produits locaux.

La distribution est hebdomadaire et est organisée au centre social de Belley et réunit les producteurs et les adhérents consommateurs. Chacun y reçoit les produits pour lesquels il s’est engagé (légumes, œufs frais, viande, fruits rouges et vins).

 

 

 

Jeudi 14 novembre 2013 à partir de 18 h 30 :

Distribution de produits issus de l’agriculture locale sous les halles de Belley en présence des producteurs

Contact : Association Terres Fermes à Belley, Céline HAVEL, Présidente ; Claire ALLARD, Secrétaire. terres-fermes@hotmail.fr ; Tél 04 79 42 56 67 ou 04 79 81 44 06

 

3/ H3S

A Hauteville-Lompnès, le vendredi 15 novembre

11 h Présentation sur le terrain de culture type AMAP et fonctionnement de ce réseau

12 h Restauration au Centre Européen H3S avec les produits locaux

14 h Débat avec quelques producteurs...et UN CONFERENCIER à trouver

16 h Projection d'un film ....et débat questions

18 h 30 Fin des débats autour d’une soupe locale

 Contact : Pierre BERTRAND, co-Président d’H3S, membre du CLD du Bugey.

 

4/ AGLCA

Samedi 16 novembre matin à Belley dans les locaux du Syndicat mixte du Pays du Bugey,

Formation délocalisée de l’AGLCA : « Dynamiser un projet d’association »

Contact : Emmanuel GENIER à l’AGLCA, Tél. 04.74.23.29.43 emmanuel.genier@aglca.asso.fr


5/ AMAP Terre Ain d’Entente et Association Avenir en Valromey

Mercredi 27 novembre 2013 à 20h

Maison de Pays de Champagne-en-Valromey

Conférence de l’historien Alain MELO sur les Fruitières à comté 

une organisation coopérative ancrée dans l’histoire et prête à relever les enjeux d’une économie sociale et solidaire du XXIe siècle. L’historien Alain Mélo retracera l’histoire des fruitières comtoises en élargissant à l’exemple du Bugey-Valromey et échangera avec le public sur les perspectives d’avenir de ce mode de production.

Pour information, les distributions de produits locaux ont lieu le mardi de 17 h 30 à 19 h

à Champagne-en-Valromey.

Contact : Valérie SOTAR et Georges LEBLé, avenirenvalromey@free.fr amapvalromey@free.fr

 

6/ Rencontre organisée par le CLD, l’entreprise d’insertion CATM et le SMPB

Vendredi 29 novembre à Belley (L’Intégral ou Salle des Fêtes)

Journée « Point d’orgue » du Mois de l’ESS en Bugey

> 9 h – 10 h 30 : présentation des grandes lignes de la nouvelle Loi ESS (Loi Hamon) et panorama de l’ESS dans le Pays du Bugey par Julie ANDRE de la CRESS,

> 10 h 30 - 11 h 45 : table-ronde > Comment l’ESS peut-elle contribuer à la sortie de crise ?

avec Cyril KRETZSCHMAR (Vice-Président de la Région Rhône-Alpes), Guillaume LACROIX et Jacques RABUT (Conseil général de l’Ain), Sami YAKOUBI, Fondateur et Dirigeant de l’entreprise d’insertion CATM (Belley et La Ravoire), Ludovic GRANGEON, professeur à l’Université catholique de Lyon, un représentant de l’ADAPEI, un représentant du CLD, un chef d’entreprise du secteur « classique »…

 

 

> 12 h : Inauguration de l’entreprise d’insertion CATM à Belley (En Burbanne)

suivie d’un buffet.

 

L’après-midi (vers 14 h), des visites d’établissements relevant de l’ESS seront proposées :

cuisine centrale et blanchisserie des Biolattes de l’ADAPEI notamment.

 

 

Il est proposé la réalisation d’un film d’une dizaine de minutes qui pourra être projeté dans les différents lieux d’animation de ce mois de l’ESS, notamment lors de la table-ronde du 29 novembre, et servir de mémoire à cette manifestation.

Reportages de 2 à 3 minutes mettant en valeur les différentes structures de l’ESS sur le territoire.

 

A voir également comment peuvent être associées les structures ESS relevant de l’important secteur des services à la personne et de la solidarité : Maison Départementale de la Solidarité Bugey, ADMR, ADAPA, Ain Domicile Service, EHPAD, MSA, Les petits frères des Pauvres etc. (cf. contacts transmis par le CLIC du Bugey).

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 18:50

L'ASSOCIATION J'art d'ain partagé aura le plaisir de VOUS PRESENTER


Jeudi 14 mars 2013  

 

à 20h 

Maison des sociétés

Belley  

Pour ceux qui ont loupé cette séance , Une autre projection débat est prévue:

MARDI 2 AVRIL A 19h45

AU CENTRE SOCIAL ET CULTUREL D’HAUTEVILLE-LOMPNES

SOIREE FILM ET DEBAT

Soirée organisée par le groupe projet jardin

et

Animée par GERARD BOINON (Ancien agriculteur co-fondateur de Réso InfoOGM

par l'AMAP TERRE AIN D'ENTENTE

VENDREDI 5 AVRIL 2013

20H30 à LA MAISON DE PAYS DE CHAMPAGNE EN VALROMEY

 soirée animée par Yvan Gautronneau (enseignant chercheur en agronomie) Entrée libre

 

 

 

"SECRETS DES CHAMPS"  

Un film d'Honorine Perrino produit par Res'OGM info

secrets-des-champs.jpg

Gérard Boinon ,agriculteur retraité membre du res'OGM,   nous fera le plaisir de partager son parcours d'agriculteur et nous permettra d'échanger sur nos pratiques jardinières , horticoles, ou agricoles ..

 

Synopsis:

Ce film illustre sans opposition ni polémique la manière dont les plantes cultivées   s'associent, coopèrent, communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui les entourent: les insectes, les champignons du sol et les autres plantes.

 

Les recherches scientifiques et paysannes récentes ouvrent des pistes d’innovations pour l’agriculture, 

éclairées par l’expérience de Marc Dufumier, agronome émérite. Du maraîchage à l’agroforesterie, en 

bio comme en agriculture de conservation, ce sont finalement les pratiques des paysans qui permettent 

d’activer le potentiel du vivant pour l'agriculture.

 

Bande annonce de "secrets des champs"

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 15:15

Toujours prêts à expérimenter des démarches de jardinage alternatives, au jardin partagé de Belley , cette année nous avons expérimenté les "pommes de terre sur gazon"

Inspirés par la démarche de FOKUOKA nous cherchons à enrichir notre parcours d'inspiration de techniques de jardinage autour de "l'agriculture du "non agir"  (à décourvrir ce jardinier docteur en phytopathologie japonais des années 70 à l'origine de la permaculture et de l'agriculture bio sur semis couvert..)

 

Pour nos pommes de terre nous avons suivit les indications de ce film, très explicite:    

 

A découvrir également la pratique de jardinage sans travail du sol de Dominique SAULTNER professeur Agronome (lien vers site agrovideo) qui  nous a permis cette année d'étendre nos jardins dans la friche sans aucun travail de défrichage, béchage, motoculture etc.. nous avons pratiqué le MULTCHING ainsi que cette vidéo (ici extrait) l'explique

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 23:01

De nouvelles solutions émergent pour avoir des techniques agricoles moins consommatrices d'intrants chimiques.

 

 L'agro-foresterie est une technique alliant l'arbre à la parcelle de culture. Les arbres permettent un meilleurs échange entre le sous sol cultivé et le sous sol profond. 

 

Cela diminue l'évapo-transpiration des plantes cultivées donc diminue la consommation d'eau. Les arbres permettent de recréer un milieu naturelle et une bio diversité.

 

  
Les haies permettent de recréer aussi un milieu naturel :
  

 

 

Nous voyons aussi l'intéret paysager de l'arbre dans l'espace agricole :

 

 

 

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 19:02

Nous vous offrons la possibilité de regarder ce film (à ne pas manquer) que nous avons pu découvrir samedi 19 janvier

Une merveille de contemplation, très poétique et très instructif pour jardiner plus sereinement en 2013

Une belle série en 6 parties à déguster à votre rythme!


Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:35

L'association invitée de part et d'autres, nous avons suivit deux évènements à cette occasion que nous vous transmettons en images, que de belles journées au plaisir des adhérents:

-vendredi 12.10: 14h:visite des pardins partagés de chambery: "les jardins du paradis" 

Fete-de-la-science2012-0199_6732.JPG

Fete-de-la-science2012 0211 6744

Fete-de-la-science2012 0203 6736

Fete-de-la-science2012 0202 6735Fete-de-la-science2012-0208_6741.JPG

 

-Samedi 13.10: à l'ADAPTde Peyrieu sur la thématique du mur végétal 

Fete-de-la-science2012 1541Fete-de-la-science2012 1548Fete-de-la-science2012 1546

Fete-de-la-science2012 1540

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 20:25

Suite à la semaine du franco-provensal (lien), l'association j'art d'ain partagé se lance dans dans le partage de notions de patois. Le franco-provensal (ou Arpitan) est un groupe linguistique différente de la langue d'oil (le français actuel) et la langue d'oc (le provençal. C'était une langue beaucoup plus proche  du Latin que le français ou le provençal. Son aire de diffusion allait du Forez au Val d'Aoste et comprenait outre ces deux territoires l'ain, les Savoie, une partie du Dauphiné, la Bresse Bourguignone, la Franche Comté, la Suisse Romande, une partie de la Val de Suse, la Val Sangone et les Vallées de Lanzo plus quelques villages dans les Pouilles (Italie du Sud).

 

 

arpitan-mappa 

 A lo cortil partagié, on a rmassi lo coing p'fère d' konfiote (lien). Arvèi

 

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 16:42

st-nazaire-2012-0357.JPG

En passant par la Basse Bretagne j'ai sauté sur l'occasion pour  rencontrer les jardins partagés de ST Nazaire l'association "lien élémen- terre"

Cette association m'a inspirée, guidée et motivée pour créer l'association j'art d'ain partagé à Belley. 

st-nazaire-2012-0365.JPG

Il y a quelques années lors d'une émission sur France Inter "Carnet de campagne" de Philippe Bertrand (à 12h30) j'ai découvert l'association  Lien Element terre ; là , nous avons donc pu rencontrer Thierry (et Christina) à l'initiative du projet sur st Nazaire .

L'association regroupe 80 adhérents sous forme de "binômes": "adopter un jardin ou plusieurs jardiniers"...

...mais nous n'avons  pas pu prendre de photos de ces jardins privatifs chez des particuliers.

7.jpg

Mais nous avons fait une autre  belle rencontre à ST Nazaire, en tombant sur les "jardins du TIERS-PAYSAGE" de GILLES CLEMENT sur le toit de la base maritime de sous marins, énorme blokaus de la 2nd guerre mondiale.

Ambiance ultra contemporaine dans cet univers industriel chargé d' histoire et baigné dans un climat..d'embruns et de "plat pays"


 

Jardins du TIERS -PAYSAGE

Gilles Clément/ 2012/ Estuaire de ST-NAZAIRE

 

 

 

Le TIERS-PAYSAGE définit l'ensemble des espaces delaissés par l'activité humaine, territoire de refuge à une diversité biologique chassée partout ailleurs.

Il constitue un trésor et porte le futur, trésor de diversité que l'homme exploite partiellement et dont il ne peut se passer.

Le jardin du TIERS-PAYSAGE proposé pour le toit de la base sous marine de SAINT-Nazaire est composé d'espèces appartenant au tiers-paysage de l'estuaire, et pour partie d'espèces convergentes (orpins) compatibles avec le climat et le non-sol dela base. IL se divise en trois parties:


-Le bois des Trembles

-Le jardins des orpins

-Le jardin des étiquettes



st-nazaire-2012 0380

-Le bois des trembles

occupe la partie achevée du toit où les poutres en béton couvrent les "chambres d'éclatement" selon le projet d'architecture militaire d'origine; le visiteur accède dans les chambres d'éclatement des bombes au niveau des racines des trembles; grilles, lignes, mousses, ombres se mèlent dans les reflets des flaques et aspérités du béton.

st-nazaire-2012-0374.JPG

Le jardin des orpins

occupe une partie centrale inachevée de part et d'autre d'une perspective constituée par les portes en enfilade, liant entre elles, les chambres d'éclatement. Un canal peu profond relie les plans en perspective.

st-nazaire-2012 0360

st-nazaire-2012 0361

Le jardin aux étiquettes

occupe une fosse rectangulaire située près du Dôme.Un substrat de faible épaisseur recouvre cette surface en dépression.

Les plantes qui s'installent arrivent seules par le vent ou les oiseaux.

Au fur et à mesure de leur arrivée, elles sont identifiées et étiquetées.

st-nazaire-2012-0387.JPG

st-nazaire-2012-0395.JPG.

 

 Voir le diaporama des jardins du TIERS-PAYSAGE de Gilles Clément

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 12:33

jeanne baretDestin de la première femme à faire le tour du monde en étant un des membres de l'expédition de Louis Bougainville sur les navires la Boudeuse et Etoile de 1766-1769, Jeanne Baret (Baré) 1740-1807 botaniste émérite, oubliée de l'histoire comme tant d'autres femmes..

Paysanne née en Bourgogne (Commelle) d'un père catholique et de mère protestante, elle sera grâce à sa mère éduquée à la passion des herbes, à la connaissance et à la curiosité.

Devenue experte dans la connaissance des plantes médicinales elle fournira pharmaciens, médecins, dentistes, vétérinaires...c'est ainsi qu'elle connaîtra son futur et compagnon botaniste Philibert Commerson.

La Grande Bretagne , les pays bas et l'Espagne, avait déjà navigué autour du monde, à cette époque la France veut entrer en jeu. L'objectif étant de trouver une masse de terre dans l'hémisphère sud.


Ainsi Philibert Commerson, pour échapper à l'autorité paternelle qui le voyait médecin et aussi à sa mauvaise posture dans sa relation "hors mariage" avec Jeanne Baret ,au près de laquelle il s'est formé en tant que botaniste, et de laquelle il attend un enfant.. voit dans ce voyage une occasion inespérée d'éloigner son couple d'une société étriquée.


Les femmes n'étant pas autorisées sur les navires du roy, c'est en se déguisant en homme que Jeanne Baret embarquera en se faisant passer pour le valet du naturaliste.


Elle collectera aux cotés de Philibert Comerson plus de 6000 spécimens au cours de ce voyage, Montevidéo, Patagonie, Rio de Janeiro..le couple -ou Jeanne toute seule car Commerson est souvent malade- découvrent notamment le Bougainvillier qu'ils nomment en l'honneur de leur chef d' escale.


La loi est la Loi, et le couple doit débarquer à l'ile Maurice, où Commerson mourra en 1773.


Remariée, Jeanne Baret rentre en France en 1775, où elle touche une part de l'héritage de Commerson puis une pension royale de 200 livres par an, pour avoir partagé "avec le plus grand courage, les travaux et périls" du scientifique.


Ce dernier aurait voulu lui rendre hommage en nommant un arbrisseau de Madagascar, le bois de Quivi, Baretia bonafidia.Mais à l'arrivée des spécimens à Paris, le genre avait déjà été baptisé par d'autres.

Deux siècles plus tard, on dénombre plus de 70 plantes nommées d'après Commerson et une seule à ce jour d'après Jeanne Baret..

Mais l'histoire n'en finit pas surprendre les hommes, la nouvelle plante a été tout récement mise à l'honneur à l'université de l'Utah, par un certain Eric Tepe.

La solanum Baretiae du genre solanum ressemble donc à une tomate, et pousse au sud de l'Equateur et au Nord du Pérou.

Elle rends désormais deux siècles plus tard honneur à Jeanne Baret

Aussi lorsque vous ferez vos semis de tomate une solanacée, vous penserez à ce solanum Baretiae 

solanum 1fleur


Solarnum Baretae

 


Car plus près de nous , même aujourd'hui , les jardiniers connus restent des hommes, alors que la passion du jardin est largement répandue chez les femmes!

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 14:03

ecoute..

Profitant de cette période hivernale durant laquelle la terre dort, et alors que les jardins potagers sommeillent sous le manteau givré, le solstice d'hiver est la bonne période pour cultiver son jardin "intérieur"...

nature vive iiiEn effet , nous rentrons peu à peu dans une obscurité des jours qui raccourcissent, les corps s'engourdissent, et nous nous orientons vers le foyer, la chaleur intérieure, une quête vers des valeurs qui soudent, relient, nous renforcent intérieurement, dépouillement et ressourcement..

Ainsi cette nuit du monde extérieur fait écho à la notion de convivialité: 

"Goût des réunions joyeuses, des repas pris en commun "  lit-on dans le dictionnaire.


Et la période des fêtes de fin d'année se ponctuent effectivement de "réveillons" de noël, st Sylvestre, puis Galette des rois... Comme pour se réveiller à une autre phase de la vie, se préparer à faire le changement, la transition...

 

 


Aux J'art d'ain partagés la notion de convivialité est centrale, dans le sens qui vient d'être évoqué mais aussi dans un sens plus global  qui offre à l'individu d'autres outils pour "faire lien" que ceux de la "production".

 

Ainsi Ivan Illich (né en 1926) prend soin de signaler qu'en Français « convivialité » a un sens particulier inventé par Brillat-Savarin, utilisable dans un contexte très précis, qui ne peut être confondu avec le contexte également précis où il l'emploie dans son essai "la convivialité" de 1972

Illich considère qu'une société conviviale serait « incomparablement plus efficace que toutes les sociétés rugueuses du passé, et incomparablement plus autonome que toutes les sociétés programmées du présent » et prône  une société dite "post industrielle" La transition vers une telle société post-industrielleillich exige selon lui un triple renoncement : à la surpopulation, à la surabondance et au sur pouvoir.

Selon Illich, « l'homme ne se nourrit pas seulement de biens et de services, mais de la liberté de façonner les objets qui l'entourent, de leur donner forme à son goût, de s'en servir avec et pour les autres ».

Une société qui refoule cette convivialité devient selon lui sujette à un sentiment de manque, l'hypertrophie de la productivité ne pouvant parvenir à satisfaire les besoins créés.

 Il souligne le paradoxe selon lequel, malgré le niveau atteint et jadis impensable d'habileté à s'outiller, il nous est plus que jamais difficile à imaginer une société simplement outillée et conviviale.

Ivan Illich  dénonce le dogme de la "croissance économique" comme fin ultime des sociétés industrielles. D'après lui, après avoir atteint un certain niveau de développement économique, chaque société se met en danger à vouloir croître davantage, il considère la croissance ininterrompue comme néfaste.

 


Pierre Rabhi parle lui,  de "Sobriété heureuse" et dit "la croissance n'est pas la solution elle est le problème",

Pierre-rabhi-29.09.11 0013

Désormais produire et consommer localement devrait être le grand mot d'ordre planétaire, Autonomie et solidarité doivent se conjuguer en tous lieux, il s'agit pour lui avant tout de "remettre les pieds sur terre" : comme la biodiversité, la culture est le bien commun des habitants de la planète.

 "Cette diversité nous permet de nous émerveiller devant la différence des réponses à des questions identiques. Notre capacité à cultiver notre singularité culturelle est la promesse d'avoir l'aptitude à émouvoir et enrichir ceux que nous accueillons, comme elle est la faculté d'être émus et enrichis par ceux que nous recevons."



 

 

 

Voici quelques bonnes émissions de radio à réecouter pour bien redémarrer:


-émission du 22.10.11  /"co2 mon amour" l'agriculture autour et dans les villes link

-émission du 3.12.11 "co2 mon amour"/ notre dame des landes et Pierre Rabhi link

-La révolution lente link Pierre Rabhi etc..

 

Repost 0
Published by j'art d'ain partagé - dans Coté culture

Présentation

  • : Le blog de j'art d'ain partagé
  • Le blog de j'art d'ain partagé
  • : Blog migré sur http://jartdainpartage.org/
  • Contact

Recherche